La Troupe du Possible

« La Troupe du Possible » est une troupe de théâtre qui a la particularité de réunir des personnes en provenance de mondes psychiques, sociaux et culturels parfois présentés par la société comme très éloignés, différents, voire incompatibles, autour de la création de spectacles visant un style théâtral vif, touchant et brut.

De la psychiatrie…

La Troupe du Possible est née en 2002 dans un hôpital psychiatrique, la clinique Fond'Roy. Ses concepteurs, Thierry Snoy et Farid Ousamgane eurent l'idée de sortir du cadre du simple atelier de théâtre. En effet, cette structure se révélait assez frustrante pour les animateurs comme pour les patients. L'impression prévalait de faire plutôt de la thérapie occupationnelle que du théâtre, du fait de ne jamais déboucher sur un vrai spectacle. L'appellation Troupe du Possible proposée par les participants eux-mêmes a entraîné une évolution radicale : les dits patients ne se voyaient plus comme objets des soins dispensés par l'institution. Ils accédaient – fût-ce pour un temps – à la position de comédiens, ils devenaient dès lors créateurs et acteurs de leur propre projet. 
 
Deux représentations furent créées et jouées dans l'institution : Patchwork de vies et Patchwork de vies plus.. Une sorte de suspension du clivage soignants/soignés s'y ébauchait : en tout cas dans l'acte du jeu théâtral, les patients sortaient d'un statut figé où ils risquent souvent de rester enfermés. Vint ensuite le projet de jouer à l'extérieur sur une vraie scène devant un public ordinaire. La troupe, toujours sous la direction de Farid Ousamgane, a alors imaginé le spectacle Saccades en cascades et l'a présenté au Théâtre de Poche en 2005. Cette nouveauté fut alors saluée comme une initiative valable par des spécialistes du théâtre comme de la psychiatrie. Toutefois, c'est là que le projet a divisé les dirigeants de l'institution. Certains pensaient qu'il ne fallait pas exposer les patients à l'extérieur.. C'est alors que la troupe a préféré quitter la matrice institutionnelle, afin de mener son projet à bien. Hors de l'institution psychiatrique officielle, il lui semblait plus bénéfique pour les personnes d'aller jusqu'au bout de la médiation théâtrale. Sans visée thérapeutique directe, mais par surcroît en quelque sorte, par la simple dynamique de jouer ensemble. 
 
Aujourd'hui, la Troupe du Possible est une asbl dont le champ s'est élargi. Elle a été accueillie par le Club Antonin Artaud qui lui prête généreusement ses locaux.

AU THÉÂTRE BRUT

Réunissant en moyenne une trentaine de comédiens, des danseurs contemporains ainsi que des chanteuses lyriques, ou autres circassiens pour la plupart formés par elle, la troupe crée en moyenne un spectacle par an. Elle a l'avantage de pouvoir le diffuser dans un circuit professionnel, jetant ainsi un pont entre un milieu marginal et l'espace culturel bruxellois. Les comédiens sont issus d'une forme de marginalité incluant des personnes qui manifestent de l'intérêt pour un art théâtral non académique et d'autres, elles, en période de crise. Leur commun dénominateur, non recherché pour lui-même, serait de résister à un excès de « normalité »…
Le processus de création est mouvant, varié et adapté à la singularité de chaque comédien. Les candidats qui ne « connaissent rien » du théâtre se trouvent paradoxalement avantagés , car ils évitent de devoir éventuellement procéder à un désapprentissage des carcans académiques inhibiteurs. Ainsi, le pari du metteur en scène, Farid Ousamgane, est d'assimiler l'apport de créativité de chacun des participants là où ceux-ci se trouvent respectivement. Il entend tenir compte et aussi mettre à profit ce qui est désigné communément comme faiblesses et forces. La Troupe du Possible se veut un lieu où les critères habituels de qualité et de normalité sont subvertis. Elle instaure ainsi une sorte d'assurance qui garantit aux comédiens et au metteur en scène d'oser se réaliser. Cette perspective amène Farid Ousamgane à explorer des contrées théâtrales nouvelles au-delà des a priori artistiques convenus. En conséquence, aucun comédien n'est plus exposé ou valorisé parce que plus ou moins doué. Le résultat final apparaît comme le fruit d'une solidarité et d'une harmonie entre tous les membres de la troupe. Chaque moment, chaque façon de jouer, sont à réinventer et alimentent sans cesse une énergie et une joie de mettre en scène du neuf.
A l'instar d' une toile d'Asger Jorn, au-delà d'une narration parfois accessoire, posons-nous la question : « Que peut-on dire de plus que ce que l'oeuvre dit ? »
 
La Troupe du Possible se réunit au Club Antonin Artaud, rue du Grand Hospice, 6, 1000 –Bruxelles, téléphone 02/218.46.34. C'est là que les candidats se présentent aux deux responsables de la troupe.

En Fr

prochainement

► 10 décembre 2022 (10 à 18h), Colloque 'Le territoire déliré' / 20 ans
En Fr