La Troupe du Possible

Le monde du rien

"Le Monde du RIEN" sur Radio Panik

Farid Ousamgane en interview sur "Le Monde du RIEN" à partir de la 40ème seconde

Critiques

Le Suricate Magazine Justine Guillard, 10 avril 2015
« Le Monde du Rien, un spectacle d’envergure en ce week-end pascal »

LES FEUX DE LA RAMPE ROGER SIMONS, 05 avril 2015
« Le Monde du Rien, une aventure théâtrale différente ! »

Le Soir , Catherine Makereel, 17 février 2015 :
« Jouer à perdre la raison, ou quand le théâtre est fou à lier »

La Première , Entrez sans frapper, 11 février 2015 :
Chronique théâtre de Catherine Makereel

LE VARIA accueille La Troupe du Possible (re-création)

Dans un décor lunaire où l’apesanteur semble avoir été sensiblement altérée, se déroule une sorte de maïeutique, de slow art, où la sensibilité exprimée sans concession nous fait partager le scintillement des éléments hétéroclites, éparpillés çà et là dans le désert ou dans Le monde du Rien : un lieu de rencontres, d’échanges, de transmissions physiques et psychiques.
 
DE LA PSYCHIATRIE AU THEÂTRE BRUT: 
La Troupe du Possible a la particularité de réunir des personnes en provenance de mondes psychiques, sociaux et culturels parfois présentés par la société comme très éloignés, différents, voire incompatibles, autour de la création de spectacles visant un style théâtral vif, touchant et brut.
 
Elle naît en 2002 dans un hôpital psychiatrique, la clinique Fond’Roy, dans le but de sortir de la thérapie occupationnelle de l’atelier théâtre et de faire un vrai spectacle. Son appellation vient d’une proposition des participants qui en accédant – fût-ce un temps – à la position d’acteurs et de créateurs, ne se voyaient dès lors plus comme « objets de soins ».
 
Après le succès de deux représentations créées et jouées dans l’institution, le projet de sortir du cadre et de jeter un pont entre un milieu marginal et l’espace culturel bruxellois se dessine. Un premier spectacle est créé sur une vraie scène (le Théâtre de Poche) devant un public. Si l’initiative est saluée autant par la profession théâtrale que psychiatrique, certains pensent toutefois que les patients ne doivent pas être ainsi exposés à l’extérieur. La troupe choisit de quitter la matrice institutionnelle pour poursuivre son but et son travail.
 
Elle est accueillie par le Club Antonin Artaud et le Théâtre de Poche devient, sous la direction de Roland Mahauden, son lieu attitré de création. Les spectacles sont repris au Centre Culturel d’Uccle, au Théâtre Océan Nord, au Théâtre du Collège Saint Pierre, au Magh, etc. Et pour la première fois, au Théâtre Varia.
 
La troupe crée en moyenne un spectacle par an. Elle est composée d’une trentaine de personnes qui s’aguerrissent au jeu, à la danse, au chant lyrique ou au cirque. Certaines d’entre elles y viennent par intérêt pour un art théâtral non académique et d’autres, parce qu’elles sont en période de crise. Leur point commun serait de résister à un excès de « normalité »…
 
La troupe a à son actif une dizaine de spectacles qui sont le fruit d’une solidarité et d’une harmonie entre les membres, qui bien au-delà d’une narration, tentent, à l’instar d’une toile d’Asger Jorn, de répondre à cette question : « Que peut-on dire de plus que ce que l’oeuvre dit ? »

Distribution

Avec Laurie Aerts, Charlotte Allexandre, Sébastien Caramello, Sarah Cavenaile, Guilhem Culot, Alice Declerq, Christine Dessomme, Gabrielle Doorenbos, Benjamin Philippe Ectors, Assiya El Mhaier, Anne-Sophie Fostier, Pierre Guerrier, Yves Jabé, Christophe Jaccard Céline Jacobs, Jamal Jahri, Noémie Lannoy, Florine Lefevere, Aurore Lerat, Baudouin Lofondo, Laura Mas Sauri, Geoffroy Salustin, Natacha Schrouben, Flora Seigle, Lamia Shita, Thierry Snoy, Benoît Vandersteen, Christel Verlent, Claude Uyttenhove

Mise en scène et chorégraphie : Farid Ousamgane,
Assistantes à la mise en scène : Laura Mas Sauri et Elodie Wilbaux,
Regie son et lumière : Nocolas Stroinovsky et Antoine Nyst,
Scénographie : Maude Piette Assistee de Celine de Vos,
décor sonore: Geoffroy Sallustin (Neptunian8)
Affiches : Olivier Wiame

Création au théâtre de Poche

Cette fois-ci, la Troupe du Possible abordera à la fois le tout et donc aussi le rien. Préférant la forme au fond, elle illustrera l’impact du message quand il emprunte la voie de la forme. Le spectacle Le Monde du Rien s’inspire librement du Dadaïsme qui rejetait le diktat du sens, du rationnellement convenu. La création du Monde du Rien a vu ses artistes à la recherche de la liberté sous toutes ses formes en utilisant une pléthore de modes d’expressions tel que la danse contemporaine, le Djing, le jeu, le chant lyrique, la pole danse, le tissu aérien, le cirque, le Buto ou encore Le Rien. Le tout articule des messages forts, pas toujours nécessairement identifiables via un texte explicite, DaDa ! Mais parfois avec un mouvement plus parlant, lui, justement parce que plus caricatural, DaDa ! Le Monde du Rien, c’est aussi et surtout un lieu de rencontres, d’échanges et de transmissions physiques et aussi psychiques. Dans un décor de type lunaire, Il s’agit également d’un lieu où l’apesanteur semble avoir été sensiblement altérée par… Le Rien, DaDa ! La Troupe du Possible a, une fois de plus, « travaillé » durant plus de 6 mois afin de se donner le temps de la création collective. Celle-ci se doit de ne pas oublier une forme de maïeutique, de slow art, afin de vous livrer sa sensibilité exprimée sans concession. De partager avec vous le scintillement des éléments hétéroclites, éparpillés çà et là dans le désert du Rien.

Avec: Sébastien Caramello, Sarah Cavenaile, Janne Deblieck, Joël Derhé, Christine Dessomme, Antoine Dethy, Denis Dewind, Assiya El Mhaier, Pierre Guerrier, Lola Hislaire, Céline Jacobs, Sesiliya Kalisa, Noémie Lannoy, Florine Lefevere, Aurore Lerat, Renaud Maes, Benjamin Philippe Ectors, Camille Pier, Xavier Rosseel, Geoffroy Salustin, Natacha Schrouben, Thierry Snoy, Benoît Vandersteen, Carol Vandevyver, Christel Verlent, Claude Uyttenhove
Mise en scène et chorégraphie : Farid Ousamgane, Assistantes à la mise en scène : Laura Mas Sauri et Elodie Wilbaux, Regie son et lumière : Nocolas Stroinovsky et Antoine Nyst, Scénographie : Maude Piette Assistee de Celine de Vos, décor sonore: Geoffroy Sallustin (Neptunian8)Affiches : Olivier Wiame

Photos

En résumé

Distribution


En Fr

prochainement

En Fr